Pour les femmes! Si vous ne vivez pas une sexualité normale, vous n’êtes pas les seuls

Le vaginisme est un trouble psychosomatique de la femme, dont la conséquence est une absence de contrôle de la part de la femme de l’activité de son périnée.

En effet, Le périnée est un muscle, sous-jacent à la plateforme, ano-génitale, chargé, de la régulation de l’activité du sphincter anal, du vagin, ainsi que des muscles éjaculateurs chez l’homme.

La principale conséquences, est que soumise, au flux hormonal, la femme, incapable de contrôler les contractions de son périnée, voit son vagin se contracter et empêcher toute possibilité de pénétration lors du rapport sexuel.

 De ce fait, l’homme (mâle appartenant à l’espèce homo) se voit gêné dans le processus de fécondation. Il ne peut pas pénétrer sa partenaire et envisager une fécondation intra-utérine. Habituellement les problèmes de contraction involontaire du périnée chez la femme ne posent pas de problèmes, car les membre du couple trouvent des solutions alternatives pour atteindre la satisfaction  sexuelle mutuelle. Cependant lorsqu’il s’agit d’avoir un enfant et qu’une pénétration intégrale et complète est incontournable, le vaginisme commence à poser problème.

Il existe des solutions pour remédier à cette situation,sachant qu’il s’agit plus d’un problème psychologique que d’un problème fonctionnel. Il existe diverses méthodes de relaxation, permettant à la femme de se relaxer et de permettre à son sphincter vaginal de se détendre et de permettre une pénétration naturelle. Aussi, il ne faut pas perdre de vue que l’homme à un rôle à jouer.

Le vaginisme est une question de couple et non de la femme seule. Du fait qu’il s’agit principalement d’un problème psychologique, l’homme à un rôle primordial à jouer. Il relève de sa responsabilité, d’exciter suffisamment sa partenaire pour faire en sorte que le périnée se relâche pour permettre la pénétration. Aussi, il ne doit pas hésiter à « forcer » un peu le passage de telle sorte à ce que son pénis s’insère complètement dans le vagin de sa partenaire. En effet, un léger forcing peut « aider » le vagin à admette une pénétration.

Il est très intéressant de noter que les femmes ayant recours durant leur période de virginité, à l’utilisation de tampon ne souffrent jamais de ce trouble. Leur vagin étant habitué à recevoir un corps étranger en son sein. Cela démontre clairement la dimension exclusivement psychologique de ce trouble qui n’en est pas un en réalité.Et qui n’est que le reflet de l’absence d’expérience de madame dans le domaine de la sexualité.
Le vaginisme est bien plus répandu que l’on ne le pense. Si en tant qu’homme votre partenaire en souffre, sachez que votre rôle dans la correction de cette anomalie est non négligeable. Le vaginisme ne touche que les femmes n’ayant aucun expérience sexuelle. Les femmes ayant de l’expérience, disposant d’un organe génital suffisamment rôdé pour ne pas être exposé à une telle situation.

Source: Sexologue Paris 15

Commentaires

Commentaires

Inline
Inline