Le docteur prévient les parents : ne jetez jamais les dents de lait de votre enfant

Les dents de lait apparaissent généralement vers l’âge de 6 mois, voire avant à 3 mois, et commencent à chuter à l’âge de 6 ans. Pour encourager les enfants à les enlever et pour qu’ils n’aient pas peur de les perdre, les parents leur offrent souvent des cadeaux ou de l’argent qu’ils mettent sous leurs oreillers et récupèrent la dent qui a chuté. Le lendemain, les enfants savent que la petite souris est passée quand ils ne trouvent rien. Mais que font les parents avec les dents de lait de leurs enfants ? Et si ces dents pouvaient leur sauver la vie ?

Pour enlever les dents de lait, chaque famille possède son rituel propre ; de la méthode de la poignée de porte (d’ailleurs déconseillée car douloureuse), aux pommes à croquer, en passant par les méthodes de distraction qui consistent à raconter une histoire à l’enfant tout en accrochant un fil à sa dent. Une fois qu’il suivra l’histoire avec attention, il faut tirer la dent d’un coup sec.

Une fois la dent en main, que peut-on bien en faire ? Là aussi, les rituels et traditions sont multiples. Si certains la jettent au soleil pour avoir de jolies dents définitives, d’autres la mettent sous l’oreiller et attendent le passage de la petite souris qui va leur laisser de l’argent ou un cadeau.

Généralement, les parents jettent les dents de lait ou peuvent les garder dans des bocaux, pour les conserver comme un souvenir d’enfance. Mais si on vous dit que les dents de lait peuvent sauver la vie de votre enfant ? On vous explique tout.

Une découverte révolutionnaire :

Selon le professeur Sara Rankin, biologiste à Imperial College London, les dents de lait peuvent réellement aider à sauver la vie de l’enfant et même quand il deviendra adulte.

En effet, les dents de lait contiennent des cellules souches qui peuvent proliférer et être exploitées pour lutter contre de nombreuses maladies. Aujourd’hui, ces cellules sont utilisées pour traiter le cancer, notamment la leucémie, les maladies de sang et il y a même des essais cliniques qui ont pour but d’évaluer la possibilité de réparer les tissus cardiaques après une

C’est Songtao Shi, un dentiste à l’US National Institute of Health à Bethesda au Maryland qui a fait le lien pour la première fois entre les cellules souches et les dents de lait. En 2000, il a découvert que la pulpe des dents de sagesse contient des cellules souches.
Quand sa fille de 6 ans et ses amis ont commencé à perdre leurs dents de lait, il a décidé de les analyser aussi. Il leur a donc demandé de mettre la dent dans un verre de lait pendant toute une nuit. Après avoir cassé la dent et retiré la pulpe, il a trouvé entre 12 et 20 des cellules existantes étaient des cellules souches !

Les dents de lait sont donc une vraie source de cellules souches, pouvant être exploitées de différentes manières dans le domaine de la médecine. Les cellules souches des dents de lait sont plus prolifératives, même si on arrive à avoir peu de cellules souches, celles-ci finissent par se multiplier rapidement.
Les recherches et études scientifiques sur ce sujet se poursuivent. Les scientifiques espèrent que dans le futur, les cellules souches extraites des dents lait puissent être utilisées pour soigner des maladies comme l’Alzheimer, le parkinson ou encore le diabète, l’arthrite et les problèmes de vision. Elles peuvent aussi être exploitées pour faire pousser de nouvelles dents, présentant ainsi une alternative plus naturelle au dentier et aux implants.

Les dents de lait sont une vraie lueur d’espoir dans le monde de la médecine ! Les essais cliniques sont réalisés dans les 4 coins du monde et ont tous des résultats positifs. Au Mexique, un chirurgien a utilisé un implant de cellule souche, issue des cellules souches extraites de la dent de sagesse d’un patient, pour régénérer des tissus d’os dans sa joue.

Dans le but de faire connaitre l’importance de préserver ses dents de lait, de nombreuses campagnes de sensibilisation ont été lancées. Aujourd’hui, il existe même des banques, dont deux en Angleterre, où il est possible de conserver ses dents de lait dans les meilleures conditions pour pouvoir les exploiter.

Source

Commentaires

Commentaires

Inline
Inline