La police va désormais dresser des PV aux consommateurs de cannabis

Cette décision était un point fort du programme d’Emmanuel Macron pendant sa campagne présidentielle. Plusieurs contraventions seront dressées dans les prochains mois pour réprimer la consommation de cannabis.

Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a d’ailleurs affirmé ce mercredi devant les micros de BFMTV-RMC, la mise en place des contraventions délivrées par la police, afin d’éviter aux consommateurs de cannabis un passage devant le juge.

Une mesure initiée par le président de la République, qui écrivait dans son livre « Révolution » : « On pourrait tout à fait considérer que le régime des contraventions serait suffisant pour sanctionner ces comportements ».

L’amende délivrée par la police serait immédiate et pourra atteindre les 100 euros. C’est une sanction « plus dissuasive et efficace » qu’une « réponse pénale plus tardive et théorique », affirmait au mois de février le chef de l’État au quotidien Figaro.

Le débat sur la légalisation ou la dépénalisation du cannabis est un sujet qui revient chaque année, et les associations d’usagers continuent de manifester afin d’obtenir une modification de la loi de 1970, qui sanctionne l’usage et le trafic de cannabis d’une peine d’un an de prison et de 3750 euros d’amende.

D’après les statistiques fournies en 2014 par l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies, 17 millions de personnes ont affirmé avoir déjà pris du cannabis dans leur vie, tandis que 700.000 en consommeraient de façon quotidienne.

Source

Commentaires

Commentaires

Inline
Inline