Selon les gynécologues, vous ne devez jamais ignorer ces 6 problèmes menstruels !

Les problèmes gynécologiques sont très fréquents et surtout ils nécessitent un suivi, des soins et des traitements prolongés. Ces maladies peuvent devenir chroniques, si elles ne sont pas traiter au stade initial. Certains de ces problèmes font l’objet de très nombreuses interrogations, découvrez-les.

Voici alors 6 problèmes gynécologiques que vous ne devez pas ignorer

Un cycle menstruel absent et irrégulier : Parfois les règles ne sont pas toujours au rendez-vous, elles peuvent se présenter quelques jours à l’avance ou en retard. Chez certaines femmes, les cycles menstruels irréguliers ou absents sont causés par des facteurs extérieurs mis à part la grossesse.  La prise d’un médicament, le changement d’habitudes, un dérèglement hormonal ou encore les émotions peuvent perturber le cycle. Mais lorsque le cycle devient très irrégulier ou absent pour une durée indéterminée, cela peut bien cacher de graves maladies, notamment les fibromes, l’endométriose, une insuffisance lutéale, problème thyroïdien, hypercholestérolémie ou une pré-ménopause.

Des douleurs et des crampes intenses : Les douleurs des règles et les crampes menstruelles marquent le début d’un cycle menstruel. Elles peuvent être très douloureuses chez certaines femmes. Ces douleurs sont des fois accompagnées par des nausées, de la diarrhée et des vomissements. On utilise souvent le terme dysménorrhée pour désigner des règles douloureuses. La contraction de l’utérus du fait d’un manque de vascularisation et l’excès de prostaglandines sont les deux principales causes de ces douleurs. Quand elles deviennent très douloureuses et invalidantes, elles peuvent être signe d’une endométriose, d’une tumeur bénigne, d’un kyste ovarien ou d’une infection sexuellement transmissible.

Des saignements anormaux : Une femme sur cinq souffre de saignements utérins anormaux. Ces saignements appelés métrorragie surviennent en dehors du cycle menstruel. Ils sont très souvent causés par une mauvaise ovulation qui entraîne un déséquilibre hormonal. Des polypes, des fibromes, l’endométrite et l’adénomyose peuvent également provoquer des saignements.  Cela peut vous sembler bizarre, mais le stress et toutes les autres variations psychologiques peuvent en être la cause, car ils contribuent à perturber l’équilibre hormonal et à induire ensuite des hémorragies.

Des règles plus abondantes que d’habitude : En moyenne, des règles normales font leur apparition au bout de 28 jours et ont une durée allant de 3 à 5 jours. Mais ces cycles menstruels peuvent varier d’une femme à une autre. Si vous constatez que vos règles sont plus abondantes et durent plus de 10 jours, il est important de consulter un gynécologue. Une perturbation hormonale peut en être la simple cause, mais d’autres facteurs plus graves peuvent intervenir, comme l’utilisation de certains médicaments anticoagulants, une grossesse extra-utérine, le changement de contraceptifs ou encore le cancer de l’utérus.

Le syndrome prémenstruel sévère : Le syndrome prémenstruel ou également appelé SPM est l’ensemble de toutes les manifestations que présentent les femmes dans les quelques jours précédant l’apparition de leurs règles. Un tiers environ des femmes sont concernées par ce syndrome. Avant la période des règles, le corps se prépare pour accueillir un embryon mais lorsqu’il se modifie  cela peut provoquer les différentes manifestations ressenties. Les œstrogènes sont essentiellement les hormones responsables de ce syndrome quand ils se trouvent en quantité trop importante par rapport à la progestérone lors de la deuxième phase du cycle ovarien. Ce syndrome est très souvent accompagné par des symptômes comportementaux et psychologiques, comme les troubles de l’humeur, l’irritabilité et la baisse de performances, causés par la sérotonine présente dans le cerveau.

Un déséquilibre hormonal : Lorsque le fonctionnement des hormones est bouleversé, cela peut avoir de sérieuses conséquences sur la santé. Le rôle des hormones est de réguler le taux d’insuline, la gestion d’énergie, la température corporelle, la reproduction, la croissance, l’humeur, le métabolisme et bien d’autres fonctions dans le corps humain. Chez la femme, les hormones se chargent des cycles menstruels. Un mode de vie malsain et stressant lié à une alimentation déséquilibrée et à un manque de sommeil est le principal facteur. Un déséquilibre hormonal peut être également causé par une prise de médicaments utilisés pour traiter les femmes qui souffrent d’un cycle menstruel irrégulier ou celles qui reçoivent un traitement d’infertilité. La prise de contraceptifs et d’autres suppléments hormonaux peut aussi intervenir dans un déséquilibre hormonal. Le gain de poids anormal, la chute de cheveux, la diminution du désir sexuel, l’infection urinaire, sont de bons indicateurs du déséquilibre. alors faites très attentions a ces signes.

Source: http://www.santeplusmag.com

Commentaires

Commentaires

Inline
Inline